Un art de vivre

saien

Portrait d’un(e) Saien(ne)
Un être doté de 9 sens, les 5 fondamentaux que complètent 4 autres très caractéristiques. Le(a) Saien(ne) a en effet :

 

  • Le sens de l’humour et de l’autodérision
    On moque souvent Nancy pour son climat relativement peu ensoleillé et bien sa mascotte est le Pingouin, animal venu du froid s’il en est, et son hymne officiel s’intitule « Au nord, c’était l’ENSAIA » (Pour info, Nancy est en climat quasi continental avec de vraies saisons, certes froid l’hiver mais chaud l’été).

    Le vert et le violet sont deux couleurs opposées et difficiles à marier, et bien ce sont ses couleurs. Au moins, on le (la) voit de loin, on le (la) reconnait immédiatement et pas de danger qu’on le (la) confonde lors des compétitions sportives dont il ou elle est particulièrement féru(e)
    On peut aussi noter un goût très prononcé pour les déguisements les plus farfelus, les vidéos aux scénarios improbables mais qui font le buzz sur la toile,  les soirées aux thèmes inattendus et aussi pour sa voiture fétiche, une R5 baptisée Désirée….

  • Le sens de la famille
    Un très fort sentiment d’appartenance se dégage des Saiens. L’école est sa maison, la Kfet sa pièce à vivre, les élèves sont sa famille. Les règles de vie sont : simplicité, convivialité, entre-aide.

    Le mot intégration n’y est donc pas un vain mot et n’est pas détourné. Aucune différence n’est faite selon les promotions, les filières, les spécialisations… Les piliers de la famille sont les 2èmes années qui reprennent le flambeau de leurs ainés, très souvent en stage durant l’année, pour s’occuper des nouveaux. Et à chaque déplacement, en particulier pour les Interagros, c’est toute la famille qui se déplace pour faire bloc.
  • Le sens de la fête
    Un sens particulièrement développé chez les Saiens qui remonte à très longtemps et dont on retrouve la première expression en décembre 1966 où durant 24h des élèves agronomes se relayaient à vélo sur la place Stanislas. Aujourd’hui ce sont les 24h de Stan, le rendez-vous incontournable de la fête étudiante du Grand-Est.

    Beaucoup pourront en effet témoigner,  il n’y a pas de fête réussie sans les Saiens. Leur soirée Kfet’s de chaque mercredi est bondée, la fanfare et l’équipe POMPOM sont les « must have » de toutes les manifestations étudiantes de Nancy. Le Gala, le Méchoui, la soirée de Noël, la soirée trois écoles, sont dans tous les esprits.
  • Le sens de l’engagement
    En sport, pour ses loisirs, pour ses études, le Saien va de l’avant. Il pratique énormément de disciplines sportives. Il crée et participe à de nombreux clubs au sein de l’école où tous les goûts sont représentés. Il s’investit dans les associations à caractère humanitaire, social ou professionnel. Il développe de nombreux projets notamment d’entreprise dans le cadre de son cursus. Il organise des manifestations d’envergure à l’image des 24h de Stan ou de la Rencontre des Brasseurs. Ces engagements sont fortement encouragés par l’Ecole qui mise sur la responsabilisation des élèves pour développer le goût d’entreprendre de ces futurs ingénieurs.

Cet ensemble de savoir-faire, de savoir-être forme un art de vivre typiquement ENSAIA !